L'association SANTÉ ET MÉDECINE DU TRAVAIL a pour objet de développer une réflexion et de permettre un échange sur les pratiques professionnelles et leurs conséquences scientifiques, sociales et éthiques pour agir sur l'évolution de la médecine du travail. Elle est ouverte aux médecins du travail et aux spécialistes scientifiques et sociaux se préoccupant de la médecine du travail.
La SMT fait partie des membres fondateurs de E-PAIRS.
| Accueil Livres SMT | Cahiers SMT | Bibliothèque | Billets Newsletter | Contact | Rechercher | mise à jour le 09 févr. 2017

RESEAU S.M.T.


SAMEDI 18 MARS 2017

 

Journée de Printemps du SMT

 

Thème :

"Comment continuer à travailler dans le respect de l'éthique de la médecine du travail et du code de la santé publique"

Programme Lieu Inscription :

télécharger

 


VENDREDI 9 JUIN 2017

Colloque E-PAIRS

La question du travail au cœur des coopérations entre les équipes médicales du travail et la médecine générale

suivre ce lien
 

 

Epuisement professionnel :

 un « concept-écran », l’arbre qui cache la forêt 

Introduction Une parfaite démonstration de la notion de concept-écran, destiné à détourner l’attention de l’essentiel, a été l’invention du risque psychosocial. Il a fallu plusieurs années pour que cette entité soit enfin définie de façon opératoire. Autre concept-écran, mis en place tout au début de l’apparition des organisations du travail pathogènes, celui de stress (de Seyler) avec son mauvais et son bon stress et sa possibilité de gestion de son stress par le travailleur. On pourrait faire la même démonstration pour le harcèlement ou la qualité de vie au travail. Un concept-écran à trois fonctions :

Lire la suite

 

 28-02-2016 Apres l'affaire du médecin de PSA, le BTP veut licencier un médecin du travail de l'APST
L'APST est un service de santé au travail interentreprises à compétence professionnelle qui surveille des salariés du bâtiment et des travaux publics (BTP). Ce service a initié une procédure de licenciement du Dr Jean-Louis ZYLBERBERG qui y travaillait depuis juin 2014.
Cette procédure fait suite à une longue série de tentatives d'intimidation et d'atteintes à son indépendance. Il a d'abord été l'objet de remarques diverses, puis de convocations pour de reproches de circonstances par le "Directrice médicale" de l'APST qui répercute des plaintes d'entreprises contre lesquelles, du fait du secret médical, le Dr ZYLBERBERG ne peut se défendre..
.lire la suite

 

Cahier SMT n° 31

Agir pour la seule santé des salariés

 

Parution papier prévue
 octobre 2016

 

Cahier SMT n° 32


Le cahier 32 est disponible 

Les coopérations du médecin du travail avec quatre spécialistes médicaux

(généraliste—consultant de pathologie professionnelle rhumatologue—psychiatre) du point de vue de la santé au travail d’un patient

8èMe colloque E-PAIRS

 du 20 Mai 2016

En partenariat avec ass. Smt Et le soutien du snpst et des médecins du travail de la cgt

Lire la suite

 

Lettre aux parlementaires

 Sur les fondamentaux du métier de médecin du travail pour la réforme de la médecine du travail.

Le métier de médecin du travail est méconnu : non seulement il ne repose pas sur l'appréciation de l'aptitude du salarié à occuper son poste de travail, ce qui le réduirait à une sélection de main d'œuvre mais les consultations " périodiques " sont au contraire très ciblées et ne se font pas du tout " au détriment de la prévention ". Le métier de médecin du travail est très spécifique et repose sur des fondamentaux qui sont totalement ignorés par ces propositions de simplification. C'est ce que nous allons démontrer.

lire la suite

 

HISTORIQUE DES CAHIERS DU SMT

Depuis 1990, Tous les cahiers du SMT sont désormais en ligne

UN MOTEUR DE RECHERCHE
Pour tous les articles parus dans les cahiers depuis 1990. Vous pouvez aussi consulter l'index de chacun des mots présents dans les articles depuis 1995

Suivez ce lien
 

 

suite (Archives de l'association) ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ACTUALITÉ - DÉBATS - INFO

Communiqué intersyndical : manifeste pour la santé, la sécurité au travail et la justice sociale : passons à l’offensive !

 Nous devons repenser le rôle des citoyens et des soignants, pour que toutes et tous, nous reprenions la main sur nos vies. Cela signifie :

1) Jouer notre rôle de lanceur d'alerte. La fonction de lanceur d'alerte doit être protégée des attaques d'employeurs auprès de l'Ordre des médecins et des sanctions qui s'ensuivent. Nous revendiquons la pleine indépendance de tous les médecins, notamment du travail, alors que celle-ci est menacée.

2) Nous former pour être capables de mieux repérer le travail comme cause des pathologies.

3) Passer du soupçon à la connaissance en rédigeant plus souvent les certificats d'accidents du travail et de maladies professionnelles, même hors tableaux, afin de soustraire les patients à des risques inconsidérés, ce qui signifie étendre la formation en santé au travail des étudiants au sein de l'Université (médecine, sociologie, droit, etc.).

4) Accompagner les patients et patientes, les orienter vers les lieux ressources : permanences pluridisciplinaires sur le travail, associations, collectifs de travail ou d'organisations syndicales, comités d'entreprise ou Comités d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT)  lire la suite


Comptes-rendus du Congrés du SMT des 3 & 4 Décembre 2016

 

Continuer à travailler dans le respect de l'éthique de la médecine du travail et du code de la santé publique , dans l'intérêt de la santé des salariés:

Élaboration de pratiques et d'argumentaires pour celles-ci, ajustées au nouveau cadre réglementaire.


Téléchargez le CR

 

Plaintes d'employeurs

Le débat porte sur l'état des lieux des plaintes d'employeurs. 2 médecins ont été condamnés par le conseil national de l'ordre des médecins et confirment leur décision d'aller en conseil d'État.

 

Téléchargez le CR


Coopération des équipes médicales du travail et des équipes médicales des généralistes sur la question du travail

 

Téléchargez le CR


22-01-2017-L'entreprise Harceleuse ORYS veut mettre à genoux les médecins du travail

  Faire peur et mettre aux pas les médecins du travail. Orys entreprise harcelante, maltraitante envers certains salariés et mise en exergue dans d'autres affaires, veut mettre à genoux les médecins du travail qui lui résistent, ici le Dr Dominique Huez médecin du travail de la centrale nucléaire de Chinon qui a agi dans l'intérêt de la santé d'un salarié en attestant par un écrit médical du lien entre sa pathologie et son travail. A la demande de ORYS il est menacé par huissier de Saisie-vente sur ses biens, avec la complicité de l'ordre des médecins et la connivence de l'entreprise EDF. Indignons-nous et soutenons-le !  lire la suite

Position de la CGT confédérale Une-manoeuvre-odieuse-de-l.html

 

 

Les Procès des Médecins aux Conseils de l'Ordre des Médecins

tous les articles


11-12-2016   Incompétence  et complicité des instances disciplinaires de l’ordre des médecins : Il est temps que cela cesse

 La plainte du chef d'établissement contre le Dr S a été déclaré recevable et transmise par le conseil départemental de l'ordre des médecins. Il a été condamné par l'instance disciplinaire régionale. Cette condamnation a été confirmée par l'instance disciplinaire nationale de l'ordre au motif qu'il aurait méconnu l'obligation déontologique de moralité !

Nous accusons d'incompétence ces instances d'exception qui ont condamné un médecin du travail au motif qu'il a accompli son devoir en appliquant des dispositions du code du travail
Nous accusons le président du conseil de l'ordre de ne pas intervenir pour faire cesser ce qui constitue un déni de droit et un détournement de la déontologie médicale
Nous accusons la ministre de la santé de laisser perdurer de telles pratiques incompatibles avec un état de droit. 
lire la suite

Incompétence  et complicité des instances disciplinaires de l’ordre des médecins :

Il est temps que cela cesse

 

Décision de la chambre disciplinaire de l'ordre des médecins du 24-10-2016

.


tous les articles plus anciens


MIOP-2016 Mouvement médical d’Insoumission Ordinale Partielle

L’Ordre des médecins, structure réactionnaire à sa naissance en 1940 et depuis toujours très conservatrice, ne peut pas représenter l’unité du « Corps Médical de France ». Il a toujours été contesté et il aurait dû disparaître lors de l’élection de 1981 … sa suppression faisait partie des 110 propositions du candidat François Mitterrand. Le reniement de ce pouvoir socialiste a été un facteur important de baisse de la contestation.
Nous nous élevons contre les nombreuses interventions et prises de positions ordinales en 2015 :
 L’Ordre a accepté de recevoir, au mépris du secret médical et de la santé des patients, des centaines de plaintes d’employeurs contre des médecins du travail, psychiatres, généralistes, qui avaient attesté par écrit de leur diagnostic du lien entre l’atteinte à la santé de leur patient et leur travail. Ces plaintes sont pourtant irrecevables au niveau juridique ;
L’Ordre a intenté des procès à des médecins, notamment retraités sans activité médicale rémunérée, pour non paiement de cotisation ;
L’Ordre a eu des pratiques disciplinaires partiales et injustes qui ont frappé entre autres le Dr Nicolas BONNEMAISON, qui se trouve privé d’activité médicale au moins jusqu’en 2017 du seul fait de la décision ordinale ;
L’Ordre a pris des positions contre le  projet de tiers payant généralisé, contre la démarche de lanceuse d’alerte du Dr Irène FRACHON…lire la suite

la suite
102 Médecins signataires
Adhésion


Le choc de simplification de la médecine du travail

tous les articles

La loi El Khomri ou comment transformer la médecine du travail de prévention des risques professionnels en médecine de sélection de la main d’œuvre
L’examen du sort que fait subir le projet de loi El Khomri au droit des travailleurs à la protection de la santé au travail, est particulièrement démonstratif de la régression sociale qu’elle entrainerait en ce qui concerne une médecine du travail au bénéfice de tous.
Le droit fondamental à la surveillance médicale régulière de la santé au travail ne concernerait plus qu’une frange des salariés.Une première disposition concerne les visites médicales en médecine du travail qui assurent la pertinence de tout acte médical : sans examen médical périodique ouvert à chaque salarié, comment un médecin pourrait-il intervenir et comprendre alors ce qui se joue pour la santé d’un salarié et formuler ses propositions ? 

lire la suite sur Médiapart

Télécharger



 

Le choc de simplification de la médecine du travail

tous les articles


 

APTITUDE et vulnérabilités individuelles

tous les articles

 

 

ARCHIVES des ACTUALITES depuis 2004

 

Haut de page